SAL Hors-série 03

Borges : de Ficciones à El hacedor

Borges

Journée d’études du jeudi 11 décembre 2014

Université de Paris Ouest Nanterre-La Défense

Sous la direction de Eduardo Ramos-Izquierdo et Françoise Aubès

Présentation

1. Ce volume reproduit les communications présentées lors de la Journée d’Etudes « Borges : de FiccionesEl hacedor » que nous avons organisée avec ma collègue Françoise Aubès à l’Université de Nanterre en décembre 2014. Le premier objectif de cette journée était de nature pédagogique : contribuer à la préparation des étudiants d’Agrégation à travers des apports portant sur les deux œuvres de Borges au programme. Pour cela, nous avons réuni un groupe de collègues borgésiens.

Après chaque communication de la journée, Françoise Aubès et moi avons tenu à établir le dialogue entre les intervenants et le public afin de mieux pouvoir analyser et expliciter certains aspects évoqués, voire parfois lire autrement et donner d’autres interprétations.

2. Depuis une vingtaine d’années, j’assure des cours d’Agrégation d’espagnol. Le choix du programme littéraire de 2014-2015 est à mes yeux d’une qualité exceptionnelle, probablement difficile à retrouver dans les années à venir. Lire l’œuvre de Don Juan Manuel, de Cervantes et de Borges, trois grands auteurs de leurs époques respectives, ne peut que donner aux étudiants une profonde et solide formation littéraire. Trois grands moments de la prose de fiction, mais également de l’écriture poétique, qui offrent une continuité et une cohérence, une invitation à des lectures intertextuelles.

3. Ce volume suit l’itinéraire littéraire déjà proposé dans le titre.
Le premier article propose une lecture novatrice qui analyse trois aspects fondamentaux de l’écriture de Borges : ses dimensions métatextuelles, métafictionnelles et autofictionnelles. L’article suivant examine, dans cet univers qu’est « Pierre Menard, autor del Quijote », la question de « l’antinomie du goût » : les rapports entre classicisme et romantisme ; formalisme et rationalité. Le troisième article, qui va clore l’étape consacrée à Ficciones, réfléchit sur l’importance et la singularité des lectures auctoriales de quelques écrivains argentins contemporains.

Les deux derniers articles concernent le recueil hybride (vers-prose) de El hacedor. Le premier étudie deux aspects pertinents: les subtilités de la structure et la fonction de la mémoire. Et l’autre propose une analyse éclairée de “La lluvia”, texte riche en images émotives, qui montre l’importance que Borges accordait également à la sonorité du poème.

4. À la fin du volume on trouve deux bibliographies. La première réunit les publications citées dans les articles ; la deuxième, que je propose, présente d’autres ouvrages des auteurs précédemment mentionnés ainsi que d’autres auteurs : des lectures plurielles.

ERI

Contenu

Graciela Villanueva, « La metatextualidad en Ficciones de Jorge Luis Borges ».

Raphaël Estève, « Borges et l’antinomie du goût ».

Teresa Orecchia Havas, « Borges en el espejo oblicuo de los escritores ».

Christophe Larrue, « El hacedor : une structure signifiante ? ».

Nuria Rodríguez Lázaro, « Acerca del soneto “La lluvia” (El hacedor, 1960) de Jorge Luis Borges ».

Bibliographie des ouvrages cités.

Bibliographie complémentaire.

Publicités